• Mon compte
  • Panier

Cahier Croire La Terre

Une œuvre à terminer


À toutes les époques, les hommes ont chanté les merveilles de la terre et visité ses mystères. Mais aujourd’hui, elle nous inquiète. Ce Cahier croire se fait l’écho de cette inquiétude et des menaces qui pèsent sur notre planète. Le pape François lui-même, dans l’encyclique laudato Si, appelle les hommes à être les jardiniers d’une Création venue d’un Autre ? Mais au-delà de considérations purement écologiques, ce nouveau Cahier tente de montrer aussi comment la terre est le lieu de notre réalisation humaine.

En savoir plus

Soyez le premier à commenter ce produit

10,00 €

 

On l’admire souvent, on la craint parfois, on la soigne, on l’explore, on la cultive, on la protège. La terre est notre dénominateur commun. Elle est tour à tour notre mère, notre sœur, notre maison commune. Tous les hommes, à toutes les époques ont chanté ses merveilles et visité ses mystères. Mais aujourd’hui, elle nous inquiète. Bien sûr, ce Cahier croire se fait l’écho de cette inquiétude et des menaces qui pèsent sur notre planète. Le pape François lui-même n’a-t-il pas tiré la sonnette d’alarme, appelant les hommes à être les jardiniers d’une Création venue d’un Autre ? Mais au-delà de considérations purement écologiques, ce nouveau Cahier tente de montrer aussi comment la terre est le lieu de notre réalisation humaine. Le lieu qui nous est donné pour travailler, aimer, vivre et mourir. Le lieu sans lequel nous ne parviendrons pas au Royaume. C’est bien d’ailleurs ce que Jésus ne cesse de montrer à travers ses paraboles rurales, le bon grain et l’ivraie, la sortie du semeur, qui s’inscrivent toutes dans une nature parfois généreuse, parfois hostile, mais qui aboutissent au même constat : si Dieu règne sur la terre, il règne aussi au Ciel. Et si nous voulons le rejoindre, il faut bien en passer par la terre, par ce quotidien parfois difficile, qui pousse à s’interroger sur nos infidélités et nos manquements.

La terre est donc ce marchepied naturel qui permet à l’homme de poursuivre l’oeuvre du créateur et, in fine, de l’accomplir. Dans sa célèbre Messe pour le monde, le jésuite Teilhard de Chardin en faisait un autel sur lequel il offrait le « travail et la peine du monde  » comme si, sans elle, il était impossible de rendre grâce. La prière du pape François, dans Laudato si’, évoque ce même émerveillement : « Éveille notre louange et notre gratitude pour chaque être que tu as créé. Donne-nous la grâce de nous sentir intimement unis à tout ce qui existe.  » À la veille des fêtes pascales, n’est-ce pas à cette gratitude que nous sommes conviés ?

 

Chaque numéro des Cahiers croire traite d'une thématique de la foi déclinée en 3 axes : Le cahier Bible avec les récits bibliques en rapport avec le thème, Le cahier théologie explique la pensée de l'Église et le sens de la vie spirituelle, Le cahier pratique donne des pistes de réflexion, des conseils de lecture et des témoignages. Théologiens, exégètes, philosophes, biblistes, spécialistes de tous horizons (médecins, psychologues, chercheurs, écrivains, professeur...) se réunissent autour de ces thèmes et prêtent leur plume aux cahiers Croire pour donner leur éclairage.

Votre avis nous intéresse