• Mon compte
  • Panier

Avortement, une blessure insurmontable

Comment se reconstruire après un avortement ?

LE « STRESS POST-AVORTEMENT » peut se traduire par toutes sortes d’angoisses, la perte du goût de vivre mais aussi par des maux physiques (perte du sommeil, maux de ventre, dépression…) Les dénouer, avec l’aide d’une oreille attentive et respectueuse, est une condition indispensable pour repartir dans la vie. Rien ne sert de culpabiliser. Par contre il faut faire un travail sur soi pour éclairer ce qui se cache sous cette grossesse et la décision d’IVG. En savoir plus

22,00 €

E « STRESS POST-AVORTEMENT » peut se traduire par toutes sortes d’angoisses, la perte du goût de vivre mais aussi par des maux physiques (perte du sommeil, maux de ventre, dépression…) Les dénouer, avec l’aide d’une oreille attentive et respectueuse, est une condition indispensable pour repartir dans la vie. Rien ne sert de culpabiliser. Par contre il faut faire un travail sur soi pour éclairer ce qui se cache sous cette grossesse et la décision d’IVG. Ce sont souvent des mécanismes inconscients, mus par des blessures anciennes, des désirs enfouis ou des situations inextricables, qui, s’ils ne sont pas mis en lumière, risquent de s’enkyster dans une souffrance sans fin ou de reproduire les mêmes effets.