• Mon compte
  • Panier

Cahier Croire La croix

Un trésor universel

La Croix n’est pas facultative », disait Madeleine Delbrêl. Ceux qui ont quelques années derrière eux le savent. Les épreuves ne sont épargnées à personne et nombreuses sont les « croix » du quotidien. Mais ce n’est pas uniquement dans ce sens-là que nous avons voulu traiter ce sujet dans ce nouveau Cahier. Il a fallu d’abord revenir sur ce supplice effroyable qui a tant marqué les premiers chrétiens et comprendre comment la Croix, de signe révoltant, est devenue un signe de victoire puis un signe sauveur. En savoir plus

Soyez le premier à commenter ce produit

10,00 €

La Croix n’est pas facultative », disait Madeleine Delbrêl. Ceux qui ont quelques années derrière eux le savent. Les épreuves ne sont épargnées à personne et nombreuses sont les « croix » du quotidien. Mais ce n’est pas uniquement dans ce sens-là que nous avons voulu traiter ce sujet dans ce nouveau Cahier. Il a fallu d’abord revenir sur ce supplice effroyable qui a tant marqué les premiers chrétiens et comprendre comment la Croix, de signe révoltant, est devenue un signe de victoire puis un signe sauveur. Ce n’est d’ailleurs pas si simple à comprendre encore aujourd’hui. « Celui qui veut être mon disciple qu’il porte sa croix et qu’il me suive. » Ah bon ? diront beaucoup. Quelle tristesse alors d’en rester là et de ne pas chercher à voir plus loin ce que veut dire Jésus. Quand les portes de Notre-Dame en feu se sont ouvertes et qu’ont pu entrer les premières personnes autorisées, la croix de Marc Couturier était là, intacte, droite, lumineuse. Tous en ont été saisis. Cette croix dorée, dont les bras semblaient embrasser l’univers, a stupéfié le monde entier. La Croix du Christ avait fait son devoir. Elle a rassemblé tous ceux qui attendaient un signe, une étincelle d’espérance dans cet amas de cendres.

C’est bien ainsi que nous avons donc traité ce sujet difficile. Sans faire l’impasse sur l’horreur, mais sans oublier comment la Croix est devenue le symbole puissant de la joie retrouvée, du plaisir et de la jouissance. Bref du Salut. La Croix nous sauve, elle dit notre résurrection. Autour d’elle, même les plus éloignés de notre foi sont saisis par quelque chose qui les dépasse. Et ce quelque chose, c’est un amour, infini, tendre, qui se donne et jamais ne se reprend. Que la croix de Notre-Dame ait pu ainsi encore toucher au cœur dit bien que ce message tient toujours, que l’on peut y croire, qu’il est la vérité. Qu’il donne sens à toute vie, et une joie « que nul ne peut lui ravir ».

"
Votre avis nous intéresse