• Mon compte
  • Panier

La vie quotidienne au temps des Hébreux

Une chronique de Jacques Briend

Comment vivait-on aux temps bibliques ? Les filles pouvaient-elles hériter de leurs pères ? Mangeait-on du pain à tous les repas ? Voyageait-on à pied ? À dos d'âne ? Les hommes et les femmes se parfumaient-ils ? De multiples questions qui se posent à la lecture de la Bible. La vie quotidienne des hommes et des femmes de ce temps, leur habitat, leur alimentation, leur société… sont présentés dans ce livre numérique. En savoir plus

6,99 €

Formats : Tablettes, smartphones IOS/ Android, Mac et PC

Ce livre numérique reprend une chronique que le père Jacques Briend, archéologue et bibliste reconnu, avait tenue durant plusieurs années dans Le Monde de la Bible. Revue aux destinées de laquelle il a également brillamment présidé durant plusieurs décennies. Jacques Briend nous a quittés l’an dernier et à travers la publication de ces chroniques, dans notre collection « découvrir autrement », nous souhaitons lui rendre hommage.

Cette collection numérique se prête particulièrement bien au thème de cet opus. À travers ce qu’un lecteur avisé peut deviner dans les textes de l’Ancien Testament, dit aussi Bible hébraïque, et avec l’aide des précieux apports fournis par l’archéologie, ces chroniques nous font découvrir explicitement la vie quotidienne d’une famille d’Hébreux ou de Judéens ordinaires, insérés dans un tissu villageois de Samarie ou de Judée.

Dans quel type de maisons habitaient-ils ? Comment et que cuisinaient-ils ? Que buvaient-ils ? Comment se déplaçaient-ils ? Comment s’organisaient les marchés et les cultures, les relations avec l’administration ? Les réponses claires et instructives sont à lire dans cet ouvrage qui répond à bien d’autres questions encore, touchant aux grands événements de la vie familiale : le mariage, la naissance des enfants, la maladie et la mort…

Sans doute cet ouvrage permettra-t-il au lecteur de la Bible de mieux cerner le contexte dans lequel ces premiers textes bibliques ont été écrits. Car, tout universels soient-ils, ces textes demeurent aussi le reflet d’un monde et d’une culture antique qui ne sont plus vraiment ceux du monde d’aujourd’hui et de nos sociétés contemporaines et qu’il peut être utile de connaître.