• Mon compte
  • Panier

Stabat Mater de Antonio Vivaldi et Jean-Baptiste Pergolèse

"Les chefs-d'œuvre de la musique sacrée", hors-série LA CROIX

 

Mis en musique par deux grands compositeurs de l’Italie du XVIIIe siècle, Antonio Vivaldi et Jean-Baptiste Pergolèse, le Stabat Mater invite à la méditation sur la douleur de Marie au pied de la Croix. Découvrez ou redécouvrez deux œuvres magistrales, illustrées par une riche iconographie, qui nous bouleversent par leur intensité.

Interprété et dirigé par René Jacob

En savoir plus

9,90 €

 Pour le deuxième Hors-Série édité par La Croix et Bayard Musique, ce sont deux Stabat Mater que nous avons choisi de vous proposer.

 

À peine un quart de siècle sépare les deux partitions que nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir. Le Stabat Mater de Vivaldi, intime et envoûtant,fut créé en 1712 tandis que Pergolèse livra le sien en 1736, deux mois avant sa mort (il n’avait que 26 ans !). Cette oeuvre touchée par la grâce est devenue l’un des « tubes » du répertoire classique, avec son alternance si harmonieuse d’airs et de duos, tantôt suspendus entre ciel et terre, tantôt intensément spectaculaires.

À la joie de la Nativité sous laquelle nous avons voulu placer notre premier Hors-Série consacré à l’Oratorio de Noël de Jean-Sébastien Bach, succède ainsi la sidération devant la mort et la confrontation de chacun à la finitude. Le texte du Stabat Mater – que l’on pourrait presque taxer d’expressionnisme si l’on ne craignait l’anachronisme – nourrit une musique du chagrin, tantôt retenue, tantôt effusive. Mais on y goûte aussi la mélodie de l’espoir dans « la gloire du Paradis ».

 

SOMMAIRE

3 ÉDITO

6 L'ITALIE AU XVIIIE SIÈCLE

Naples et Venise, étapes historiques

de la musique

12 LE SENS DE L’OEUVRE

Une tragédie servie par de grands compositeurs

14 UNE PRIÈRE

Le Stabat Mater, un poème à la Vierge Marie

16 PREMIÈRE DOULEUR

La prophétie de Syméon

18 DEUXIÈME DOULEUR

La fuite en Égypte

20 TROISIÈME DOULEUR

La perte de Jésus pendant trois jours

22 QUATRIÈME DOULEUR

La rencontre de Jésus sur le chemin du calvaire

24 CINQUIÈME DOULEUR

La mort de Jésus sur la Croix

26 SIXIÈME DOULEUR

La descente de Croix

28 SEPTIÈME DOULEUR

La sépulture de Jésus

30 TEXTE DU STABAT MATER

La Mère était debout

Comme elle était triste et meurtrie

Ô Mère, source de tendresse

À l’heure où mon corps va mourir…

38 LES INTERPRÈTES

Le “divin poème de la douleur” de Pergolèse

Une prière de Vivaldi toute en profondeur

43 PORTFOLIO :

Descente de Croix, par Rogier van der Weyden

50 LISTE D’ÉCOUTES


Crédits musique :

Pergolèse : Sebastian Hennig, soprano ; René Jacobs, contre-ténor ; Concerto Vocale

Direction : René Jacobs ; Dirk Vermeulen, Staas Swierstra, violon ; Ruth Hesseling, alto ; Richte van der Meer, violoncelle ; Anthony Woodrow, violon ; Johan Huys, orgue Enregistrement : 13-15 avril 1983, Gand, Église des Carmélites,

Direction artistique : Michel Bernard

Prise de son : Jean-François Pontefract

Production Harmonia Mundi

Vivaldi : Andreas Scholl, contre-ténor ; Chiara Banchini, violon et direction ; Ensemble 415 ; Enrico Gatti,

Olivia Centurioni, Odile Édouard, Véronique Méjean, Minna Arkkola, Hélène Schmitt, violon ; Marie-Liesse Barau, Monica Ehrsam, alto ; Alain Gervreau, Hendrike Ter Brugge,

violoncelle ; Miriam Shalinsky, contrebasse ; Matthias Spaeter, luth ; Yves Bertin, basson ; Yves Rechsteiner, clavecin et orgue

Enregistrement : 26-28 juin 1995, Sion, Fondation

Tibor Varga. Enregistrement Musica Numéris

Prise de son : Emmanuelle Bailliet

Direction artistique : Julien Azaïs

Production Harmonia Mundi